Soizic Lebrat  
   
 
 
 

Soizic Lebrat, née en 1976,  est musicienne, violoncelliste. Elle vit à Nantes.

Transfuge des sphères classiques (1ers prix de conservatoire), elle élargit ses pratiques d’interprète à celles d’improvisatrice et de compositrice, cherchant le plus souvent à remettre en jeu chacune de ses postures. Elle mène parallèlement une réflexion sur les pratiques sociales de la musique en effectuant un doctorat d’histoire sociale de la musique à l’université  de  Nantes.

Cofondatrice en 2002 du Collectif d’improvisateurs 1000 morceaux, elle explore le domaine de l’improvisation libre comme une pratique privilégiant la rencontre (La Rouk, espace-temps de pratique transdisciplinaire de l’improvisation – depuis 2006). Elle y interroge la pratique de l’improvisation en initiant deux projets expérimentaux : Les Impossibles (2005) et Ope1000 (2007 - 2008), projets de recherche-création musicale qui privilégient tous deux la confrontation avec des disciplines non musicales (danse, dessin, sciences humaines). Sollicitée par l’écrivain nantais Marc Perrin en mars 2009, elle participe à la création de la Revue transdisciplinaire Ce Qui Secret, dispositif qui s’articule autour des publications de la  revue-internet, de temps de résidence de recherche et de l’édition d’une  revue-objet.

Ses recherches et expérimentations sonores au sein du groupe Drocs l’amène à ajouter le violoncelle préparé et électrifié. Parallèlement, elle travaille à saisir les influences directes ou indirectes des outils-machines de captation, de production, et de transformation du son (Particule accélérée avec Amaury Bourget), et s’intéresse à la rediffusion et à la spatialisation sonore en direct (dispositif de multidiffusion avec Matthieu Prual). Récemment, elle fait disparaître le corps du violoncelle, le remplaçant par un dispositif de jeu avec ordinateur où elle puise ses matières violoncellistiques préenregistrées qu’elle mixe et diffuse en direct (duo avec l’écrivain Marc Perrin).

En septembre 2008, elle expérimente le solo sous la forme d’un travail d’enregistrement où elle questionne avec l’aide de Benjamin Maumus (GMEA centre de création musicale – Albi) la multi-microphonie autour du seul violoncelle cherchant à faire entendre la décomposition des textures instrumentales et des modes de jeu (CD, Cinq esquisses bleu solo du dedans, Petitlabel décembre 2009).

En octobre 2010, de sa collaboration avec le vidéaste québécois Yan Breuleux, naît le projet  Bleu solo où elle développe une matière acoustique monophone en constante évolution.

Lui ont passé commande, la compagnie de danse Taille Unique (Véronique – 2005, Des mots et des moi -2006), la compagnie théâtrale Science 89 (L’orgasme de la soie - 2007), Charabia (L’ouverture – 2008), Ce Qui Secret (Vers un chant neuf – septembre 2008, Revue-Objet, n°2 à paraître en mai 2011), La Chapelle Sainte-Anne dans le cadre du festival de cinéma Désirs, Désirs (Amours d’enfances – Tours, avril 2010), Ptyx (Métamorphose – Tours, mars 2011)
Elle a joué, au festival All’Improvista (Nantes – FR.), festival de l’Instant (Blainville – FR.), L’Europa jazz (Le Mans – FR.), festival ZieuMzic (Rennes – FR.), les Sonofages (Toulouse – FR.), Errobiko festibala (Itxassou – FR.), Chantier d’artistes - Lieu Unique (Nantes – FR.), Densités (Fresnes-en-Woëvre – FR.), Festival Jazz en scène (Schiltigheim – FR.), Les 100ciels (Nancy – FR.), Midiminuitpoésie (Nantes – FR.), Festival Désirs, Désirs (Tours – FR.), Le FIM (Bâle - Suisse), Binary Cities – Nexmap (San Francisco - USA)

www.myspace.com/soiziclebrat

photo : Alexandre de la Foye