Alice Diéval  
   
 
 
 

 

Après une formation au sein de Mikrokosmos, aux conservatoires de Tours et Orléans (chant, analyse, piano, musique de chambre, musicologie), elle obtient le Prix de la Ville de Paris à l’unanimité en piano (classe de P. Le Corre) puis se spécialise en accompagnement (C. Rouault, J. Cohen). 

Pour la cinquième année consécutive elle participe à l’Académie Francis Poulenc dirigée par F. Leroux. Chef de chant sur divers spectacles de la compagnie A pleine voix de M. Cadiou, master-class : J. Van Dam, C. Sansonetti, C. Studer, U. Reinemann, elle participe à la création de mélodies de P. Hersant et J.-M. Damase lors de l’anniversaire de N. Lee.

Elle joue lors du festival Les Méridiennes, du récital Poèmes en forme de chansons, à quatre mains avec la pianiste Ernestine Bluteau (récital Légende, transcriptions d’airs d’opéra, Liebesliederwalzer…) ; par ailleurs elle accompagne le talabarder et hautboïste Sylvain Chaillou (récital bombarde et orgue, sonates et concerti baroques, Rencontres Musicales de l’Est tourangeau).

Elle se produit également en récital piano solo lors de la soirée Musiques du XXème siècle, de l’exposition L’art du piano-forte (musée des Beaux arts de Tours) ou encore au château d’Ars.

Elle enseigne au conservatoire d’Orléans où elle est en particulier chargée de la formation musicale des chanteurs et a fondé la compagnie La Petite Dernière (spectacles D’où me vient la tendresse ? La Métaphysique des tubes, Vagabonds).

En septembre et octobre 2009, elle est chef de chant sur les chœurs de La Clémence de Titus à l’Opéra de Tours sous la direction d’Emmanuel Trenque