salle Jean de Ockeghem, Tours

dimanche 26 juin 2011

lieu : salle Jean de Ockeghem, place Châteauneuf - Tours
concert à 16h
tarifs: 10 € (plein tarif) / 7 € (tarif réduit) / 5 € (tarif jeune public)
renseignements / réservations: tel 06 28 35 13 97

programme

Sébastien Dubos / Injures enragées / quatuor à cordes et contrebasse  / 20 min. CRÉATION MONDIALE (notes de programme)

Sébastien Dubos / Odadiaz / soprano, quatuor à cordes et contrebasse  / 5 min. CRÉATION MONDIALE (notes de programme)

Jean-Noël Galard / Aria d’Ascagne / version pour quatuor à cordes / 13 min. CRÉATION MONDIALE (notes de programme)

Dmitri Shostakovich / Quatuor à cordes n° 8  en ut mineur (op. 110) / quatuor à cordes / 20 min. (notes de programme)

musiciens

Géraldine Bisi, violon / Pierre Malle, violon / Anthony Cheneau, alto / Anne-Laure Py, violoncelle / Mathieu Nantois, contrebasse / Emilie Tillier, soprano

« avec le quatuor à cordes, le compositeur-roi est nu… » (Bernard Fournier)

Sur la saison 2010/2011, l’ensemble PTYX a proposé quatre concerts à la salle Ockeghem de Tours autour des instruments à cordes frottées et de la relation de la note au son. Chaque concert mettait successivement à l’honneur un instrument et un thème transversal : le violon et le double, l’alto et le silence, le violoncelle et la métamorphose, la contrebasse et le théâtre musical.

Le cinquième et dernier concert du cycle regroupe les différents solistes de cette saison et interroge la forme conventionnelle mais bien vivante du quatuor à cordes aujourd’hui.

A la fois connoté et polymorphe, le quatuor à cordes est depuis ses fondations au 18e siècle la formation idéale des recherches compositionnelles les plus diverses. L’unité de timbre, la division à quatre voix et le riche répertoire accumulé ont permis à de nombreux compositeurs d’investir ce genre aux moments clés de leur parcours. Depuis le début du 20e siècle, le quatuor à cordes est devenu également un enjeu – en-jeu – tout à fait adapté aux recherches sur le son, grâce à la variété des modes de jeu dont disposent les interprètes.

Pour enrichir le répertoire du genre en lien direct avec des interprètes, l’ensemble PTYX a passé commande à plusieurs compositeurs regroupés au sein de l’association Phloème. Plusieurs œuvres ont ainsi vu le jour et trois d’entre elles seront entendues en création le dimanche 26 juin : Aria d’Ascagne de Jean-Noël Galard, Odadiaz et Injures enragées de Sébastien Dubos.

Le final de cette saison sera également l’occasion d’entendre une œuvre maîtresse du répertoire composée par un des meilleurs représentants du genre, Dmitri Shostakovich.