salle Jean de Ockeghem, Tours

mardi 18 mars 2008

! et si c'est possible... visionnez la 2e partie du concert dans son intégralité !

 

entités - identités (notes de programme)

En 1963, à contre-courant des esthétiques dominantes, Berio arrange des chansons traditionnelles. Il les dédie à sa femme, Cathy Berberian, chanteuse anti-conformiste qui interprète aussi bien Monteverdi que les Beatles. Les onze Folk Songs proviennent d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Azerbaïdjan ; leur succession, tantôt fluide, tantôt violente, aiguise les traits de chacune.« Mon intérêt pour le folklore est très ancien, si je pense que j’écrivais déjà de fausses chansons populaires quand j’étais garçon. J’ai cherché récemment à approfondir cet intérêt et j’ai cherché à comprendre, de façon plus spécifique, plus technique, les processus qui règlent certains styles populaires par lesquels je me sens attiré, parce que, pour le dire simplement et égoïstement, je trouve quelque chose à apprendre et qui peut m’être utile. »  (Luciano Berio, 1983).En écho aux Folk Songs, les autres pièces convoquées ici ont elles aussi vocation à suggérer et commenter les racines expressives de différentes cultures.
L’œuvre de l’italien Petrassi tend à un syncrétisme de styles contemporains et anciens, sans opportunisme, comme en témoigne Dialogo angelico de 1948.
Ecrites en 1919, les Pièces pour clarinette de Stravinsky rompent avec la tradition romantique de l’instrument et se tournent vers le folklore ou le jazz.
Comme Bartok, Ligeti se ressource dans le répertoire populaire de son pays, la Hongrie. Une de ses dernières œuvres, la Sonate pour alto  (1994) porte  l’empreinte des micro-phénomènes  d’une musique de tradition orale.
La musique répétitive de l’américain Steve Reich s’appuie sur des modèles rythmiques africains. Nagoya Marimbas (1994) croise cette influence à une technique de déphasage..

programme

Luciano Berio, Psy pour contrebasse

Igor Stravinsky, Trois pièces pour clarinette

Goffredo Petrassi, Dialogo angelico  pour deux flûtes

 György Ligeti, sonate pour alto

Steve Reich, Nagoya Marimbas

Folk Songs pour sept instruments arrangé par Luciano Berio

 

Gros succ-s pour ce concert avec plus de 110 personnes dans le public